Amicale Ailes FPV Racing : ça bouge !


Samedi 13 octobre, à l'initiative d'Eric TREMBLET, le SMR organisait une rencontre amicale d'ailes FPV Racing.


On va pas se la raconter, peu de participants pour cette première rencontre, mais leur jovialité à largement compensée la quantité.


Le but de cette journée était, d'une part, de tester un circuit inspiré de ce qui se fait aux USA, et d'autre part, de mettre en œuvre une course.

Le premier départ à 5 pilotes fût un fiasco, le premier pilote en l'air a été brouillé, à la limite de perdre son image.

Les départs suivants furent alors organisés par 3 pilotes avec un effort pour que la mise en l'air se fasse simultanément. C'est un première enseignement.

Une fois en l'air, les ailes tournoyaient comme des vautours dans un coin du circuit pendant le décompte pour lancer la course : 10, 9, ..., 3, 2, 1 Go ! Et là, les ailes se présentent sous la seule porte du circuit.

Malgré sa taille respectable (pour des racers, ça aurait été une rigolade), cette porte fût démontée pour ne laisser que les deux drapeaux qui la balisaient : trop petite, trop stressante pour cette fois-ci !

Autre enseignement, malgré une bonne taille, 4 m environ, les drapeaux se sont révélés trop petits. Pas du tout évident de slalomer à 3-4 m du sol avec une aile !

Il faudra donc passer à des drapeaux de 6 m au moins, voire des pylônes gonflables. Ce serait l'idéal.


Pour ce qui est des ailes, la DEFIANT WING de notre ami DA OU et la RITE WING (photo ci-dessus) de notre ami CHRISTOUF ont montré leur maniabilité et leur taille semble bien adaptée.

Bon, ok, nos deux amis sont des furieux du pilotage des ailes et on a eu droit à de belles batailles.

Il est clair que les ailes sont beaucoup plus spectaculaires que les multirotors : la taille permet de les suivre à chaque instant et le bruit est impressionnant.

Mais alors dans les lunettes, c'est la lessiveuse !

Ça bouge en permanence, et les virages sont d'une brutalité à vomir. L'appréciation du sol est un vrai défi et les pilotes de racers seront surpris la première fois.

Par rapport aux courses de multirotors, il semble donc quasi indispensable d'avoir un certain niveau de pilotage avant de se présenter à une course.

Beaucoup d'enseignements donc retirés de cette journée amicale. C'était le but.


On se donne rendez-vous pour le printemps prochain pour un second épisode. A suivre donc...

#SMR #AilevolantFPV

Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Grand Paris sud
ffam

© 2019 par Sénart Multirotor Racing